Accueil > Actualités immobilières

Actualité immobilière

De 'belles opportunités' même à Paris, selon Guy Hoquet

Publié le : 28/7/2014

« De belles marges de négociation de 5 % » dans la capitale. Difficile à obtenir mais pas impossible. Dans son bilan du marché au 1er semestre 2014, le réseau Guy Hoquet l'Immobilier fait le constat « d'une baisse sensible des prix sur un an et sur tout le territoire, exception faite de Paris ». Ainsi, si les prix baissent de 0,8 % dans l'ancien en France, la capitale « reste un marché à part », avec des prix proches des 8 000 '/m² et affichant +0,9 % sur un an en juin.

Mais que les acheteurs se consolent : car désormais « deux marchés » coexistent à Paris : « d'une part, un marché des biens « sans défaut », qui se vendent toujours rapidement, et parfois encore à des prix supérieurs aux moyennes de la capitale. D'autre part, celui des biens avec défauts, qui connaissent des délais de vente supérieurs et de légères baisses de prix », explique Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet l'Immobilier. Pour ces derniers, compter jusqu'à 5 % de baisse, mais après « plusieurs mois de commercialisation, les vendeurs restent accrochés à des prix élevés », précise Jérôme Combes, de l'agence Guy Hoquet Paris 20 Sud.

Belles marges de négociation au-dessus de 25 m²

Pour Philippe Thomas, directeur de deux agences Guy Hoquet l'Immobilier parisiennes, dans les quartiers de Magenta (10ème arrondissement) et d'Oberkampf (11ème arrondissement), le marché est aux mains des acheteurs. « Les très petites surfaces partent toujours aussi vite, en 24 heures, et à des prix supérieurs au marché, par exemple à 9000 euros le m² dans le 11ème arrondissement. Néanmoins, dès qu'on dépasse les 25m², et que le bien présente quelques défauts, les accédants se voient offrir de belles marges de négociation », explique-t-il.

Enfin, côté grandes surfaces, ont peut aussi trouver des opportunités intéressantes - pour peu qu'on y mette le prix : « Ainsi, on peut trouver en ce moment de grands appartements avenue Foch à 7500 euros le m². C'est exceptionnel », conclut Igor Brytow, de l'agence Guy Hoquet Paris 17 Wagram.

Découvrez les prix de l'immobilier à Paris, arrondissement par arrondissement >>

 

 

Abonnez vous au flux d'actualités

Recevez automatiquement par email les actualités publiées
Rejoignez nous sur les réseaux sociaux :