Accueil > Actualités immobilières

Actualité immobilière

Le marché immobilier nantais sur la voie de la reprise

Publié le : 7/5/2014

A 2 580 '/m² en décembre 2013 dans l'ancien, Nantes imprime une baisse moyenne de prix de 1,69 % sur un an, selon les notaires de France. En baisse légère mais soutenue depuis le point haut atteint en août 2012, date à laquelle les prix affichaient 2 652 '/m². Côté maisons, compter des prix médians de 277 500 euros.

« En moyenne en centre-ville, 80 % des biens se négocient dans une fourchette de 2 200-3 200 '/m². Mais les biens de qualité peuvent monter jusqu'à 3 500-3 600 '/m², tandis qu'à l'inverse, les biens avec beaucoup de travaux à prévoir peuvent descendre sous la barre des 2 000 ' », explique Jean-François Belnez, responsable d'une agence Era en centre-ville.

L'an dernier, le marché s'est inscrit « dans la continuité de l'année passée avec une contraction de l'activité qui affecte tant le neuf (avec la transition entre les dispositions fiscales Scellier et Duflot), que l'ancien », analyse Marche-immo.com, le site du Crédit Foncier. Mais un mouvement de reprise semble s'être enclenché au début de l'année. Même si l'immobilier nantais garde aujourd'hui les caractéristiques d'un marché à deux vitesses : les biens de qualité et au prix se vendent facilement, tandis que ceux surévalués ou avec défauts gonflent les stocks, estime un spécialiste de l'immobilier local.

Pour une valeur sûre, privilégier le centre-viille, des quartiers comme l'Ile de Nantes, Canclaux et les grands boulevards. En périphérie, Marche-immo.com cite Carquefou, Saint-Sébastien-sur-Loire, ou encore Vertou.

Quelques transactions récentes (Era) :

  • - T4 de 89 m² (3chambres), place René-Bouhier : vendu 230 000 ' FAI.
  • - Studio 22 m² rue Linné : vendu 68 500 ' FAI.
  • - Maison années 1950 sur l'Ile de Nantes, proche centre-ville. Surface de 120 m² dont 4 chambres sur deux niveaux : vendue 305 000 ' FAI.

 

 

Abonnez vous au flux d'actualités

Recevez automatiquement par email les actualités publiées
Rejoignez nous sur les réseaux sociaux :